LA RESTITUTION DU DÉPOT DE GARANTIE